fsp hydro ptmplus 850w

FSP annonce des alimentation 850 W qui mouillent

Si le RGB ne vous parait pas assez kitsch et que vous êtes plutôt du genre à aimer Super Mario ou les pornos des années 80, alors vous ne serez pas déçu par la sortie en plomberie made in FSP. Afin de rajouter un peu plus de référence dans le haut de sa gamme Hydro PTM+, le fabricant rajoute une référence plus légère de 850 Watts au catalogue. Une dose de ouate watts plus adaptée au grand public fan d’overclocking sans chercher à vous vider les bourses et de finir à sec quand on connait le prix du matos qui tourne à l’eau.

 

fsp hydro ptmplus 850w

 

Au menu nous aurons le droit apparemment à du lourd, le fabricant ne lésinant pas sur la qualité des composants et sur le marketing bien connu des alimentations. Le fabricant est connu pour concevoir et produire lui-même ses alimentations, en mettant l’accent pour cette gamme sur le refroidissement. Tellement que nous sommes un peu mis de côté niveau infos électriques, nous avons le droit au blabla traditionnel avec les condensateurs japonnais sans références – aller voir le Hard du Hard sur le sujet – et à la ligne single-rail 12 V – un classique de nos jour – en conversion DC-DC, c’est-à-dire comme tout le monde en fait. Mais bon avec une certification Platinium nous pouvons dire que la qualité de la stabilisation est au rendez-vous normalement et pour ça il faut un minimum de qualité.

 

fsp hydro ptm+ 850w - vue de l'intérieur

 

Côté refroidissement, l’alimentation peut tenir jusqu’à 425 W sans allumer le moulin et 850 W avec – RGB inclus bien entendu. Mais le plus de cette alimentation selon le fabricant reste la possibilité de monter à 1000 W avec le passage de l’eau dans la machine. Un système miracle ? Nous resterons dubitatifs sur le sujet car seul la face du dessous du PCB est refroidie avec le système hydraulique, alors que ce n’est pas la partie qui chauffe le plus et qui est le plus sensible. Certes, vous gagnez un peu en réduisant la chauffe des pistes et en améliorant la dissipation des puces, mais le gain sur les condensateurs et selfs est nul alors qu’ils chauffent tout autant. Sans rajouter la garantie de 2 ans sur ce type de produit, nous sentons quand même que pour le prix annoncé de 399€ – soit le double de l’équivalent sec – le fabricant ne cherche pas à se mouiller sur la fiabilité de son système…

 

Et si tu aimes le marketing, tu peux cliquer ici aussi