Volume ?

Mindfactory : Intel continue à se faire piétiner au moins en Allemagne

Mindfactory n’avait pas mis à jour ses chiffres de ventes (jusqu’à novembre) depuis décembre dernier. Avec la fin du mois de mars et du premier trimestre de l’année, le moment était donc venu de rafraîchir les données et en conséquence reconsidérer la situation du marché du processeur outre-Rhin (et dans une moindre mesure en Europe en général, Mindfactory livre aussi dans 15 pays européens, dont la France). C’est aussi une mise à jour importante puisque cela permet de voir si la 9e génération arrivée sur desktop lors d’une première grosse vague mi-octobre, puis une seconde en janvier, a eu un effet quelconque sur la tendance du marché en faveur d’Intel. Sans plus attendre, voici le nouveau graphique compilé comme toujours par Ingebor et partagé sur Reddit :

 

Volume ?

 

Qu’est ce qu’on constate ? Eh bien, en dépit de la 9e génération, le vent n’a pas tourné. D’octobre à mars, AMD a fluctué entre 71 et 69% du total de CPU vendu par Mindfactory, ce qui a laissé à Intel de 29% à 31% des ventes sur la même période. Bien sûr, la vilaine pénurie est passée par là, l’inflation des prix des processeurs Intel et le coût moyen plus élevé des plateformes correspondantes ont forcément eu un impact négatif et ont visiblement poussé les acheteurs de continuer à préférer une offre AMD bien meilleur marché. Mené par le trio 9900K, 9700K et 9600K, le mois de février a assisté à une petite contre-attaque ayant permis à Intel de récupérer 36% des ventes, pour ensuite retomber à 31% le mois suivant, notamment grâce à un gain de popularité du Ryzen 5 2600, et des APU R5 2400G et R3 2200G. Simultanément, les ventes du 9900K et 9600K se sont quelque peu tassées, avec l’exception des ventes du 9700K qui se portaient un peu mieux en fin de période. Le nouveau i5-9400F a lui aussi bien gagné sa place, toutefois avant tout en tant que remplacement du i5-8400.

 

Revenu ?

 

Grâce à un volume de vente élevé et en dépit de prix continuellement assez bas en comparaison à son concurrent, AMD a pu maintenir son avance à hauteur de 54% en part de revenu, contre 46% pour Intel – ce dernier évidemment bien aidé par un prix moyen de son catalogue approchant le double de celui d’AMD, compensant ainsi la perte importante en volume de vente. En attendant, cette situation devrait perdurer encore ces prochains mois en principe en l’absence de lancements majeurs d’un côté comme de l’autre, au moins jusqu’en été durant lequel débarqueront les Ryzen 3000, tandis qu’en face le mystère reste assez entier quant à la date de lancement de Sunny Cove et avec tout juste du Ice Lake 10nm pour les plateformes mobiles au début des grandes vacances. Pour ne rien arranger côté Intel, il se trouve maintenant que le pire pourrait encore être à venir en matière d’approvisionnement, en attendant que les nouvelles chaînes de productions entrent en action. Autrement dit, le boulevard est grand ouvert pour permettre à Zen 2 d’enfoncer le clou !

 

Prix moyen ?