HBM2 vs GDDR6 : Semiconductor Engineering et Steven Woo expliquent un peu mieux leurs avantages et inconvénients

On connaît bien la mémoire GDDR, elle accompagne depuis longtemps déjà nos GPU bien aimés au fil des évolutions et des générations. La mémoire HBM est ensuite venue taper dans le milieu en proposant une architecture différente sous la forme de couches permettant d’augmenter facilement la capacité par puce et de limiter l’occupation du PCB grâce à une conception simplifiée, tout en proposant une bande passante comparativement assez fantastique. Le souci, c’est que la mémoire HBM est aussi sensiblement plus complexe et par conséquent plus chère à produire. Ça n’a pas empêché de la HBM d’être utilisée sur certaines Radeon Fiji, puis la HBM2 avec les Radeon Vega, y compris la dernière-née Radeon VII. Mais toutes les autres ont continué à se cantonner à la GDDR5(X) et désormais la GDDR6, performante, relativement plus abordable, plus facilement disponible en masse et suffisante pour bien des applications.

Par contre, on se souviendra aussi que Samsung parlait l’année dernière d’une demande très forte pour la HBM2 que même un doublement de la production ne suffirait pas à satisfaire, en somme rien qui ne puisse aussi aider à rendre ce type de mémoire plus abordable dans l’immédiat. En effet, la HBM2 est déjà particulièrement prisée par les secteurs ayant de gros besoins en bande passante, notamment ceux du deep-learning et de l’intelligence artificielle, voire le minage de cryptomonnaies; en GPU spécialisés équipés de HBM2, on peut citer les Radeon Instinct, la Tesla GV100 et la Titan V, mais aussi des SoC.

 

Bref, en théorie GDDR et HBM sont bien des concurrents de par leur fonction primaire, mais sur le terrain ce n’est pas encore tout à fait ça, bien qu’on y arrive progressivement. Pour bien comprendre cet état des faits, il convient aussi de distinguer clairement les avantages et inconvénients d’une mémoire par rapport à l’autre, et c’est que la chaîne YouTube anglophone Semiconductor Engineering veut nous montrer avec deux vidéos particulièrement instructives. La première – « HBM vs GDDR6 » – remonte déjà au 9 mai 2018 et a pour intervenant Frank Ferro, directeur principal de la gestion des produits chez Rambus; la deuxième – « GDDR6 – HBM2 : Tradeoffs » – date du 9 avril dernier et est animée par Steven Woo – ingénieur, inventeur et un ancien de chez Rambus -, qui nous explique cette fois-ci ce qu’on obtient en troquant un type de mémoire au profit de l’autre. Au total, 24 minutes et 02 secondes d’information assez éducative et utile (en anglais, bien sûr), soit tout juste une demi-mi-temps d’un match de foot, et rien ne vous empêche de les visionner aussi binouze en main, c’est samedi après tout !

 

 #1

 

#2