Hakuna Matata !

Samsung prochainement déjà détroné sur le marché du semiconducteur ?

C’est la firme d’analyse Gartner qui le dit, c’est donc que c’est totalement juste (ou pas) ! Certes, il est vrai qu’aucun règne n’est fait pour durer éternellement. Intel a dominé et mené le marché du semiconduteur pendant près de deux décennies avant de perdre sa place en 2017 en faveur d’un Samsung surfant à ce moment-là sur des marchés de la mémoire et de la NAND en feu ! Mais voilà, la roue continue à tourner et ce serait bientôt déjà à nouveau au tour de Samsung de perdre son avance sur Intel, qualifiée par Gartner de « ténue ».

 

“Samsung’s lead is literally built on sand, in the form of memory silicon, and those shifting sands in 2019 will almost certainly lead to Samsung losing its [number] 1 semiconductor crown to Intel in 2019,” Gartner research vice president, Andrew Norwood.

 

Pour appuyer ses propos, Gartner explique tout d’abord que le marché du semiconducteur avait enregistré une croissance de 12,5% entre 2017 et 2018, et atteint une valeur de $474,6 milliards. Malgré les apparences, ça représentait toutefois un coup de frein assez sévère face aux 21,9% de croissance sur la période précédente. Une chute drastique provoquée en partie par un gros ralentissement sur le marché de la mémoire, dont on rappellera une période 2016-2017 fantastique à +61,8%, suivi d’une progression plus raisonnable à +24,9% pour 2017-2018 – ironiquement, c’est depuis la fin de cette période faste pour les producteurs que les consommateurs peuvent enfin à nouveau considérer l’achat de mémoire vive en ayant les fesses un peu plus détendues. En tout cas, c’était tout vu, de nombreux analystes avaient vu venir la chose, dont ceux de DramExchange à plusieurs reprise en 2018. Un autre, IHS Markit voit même le marché de la DRAM enregistrer un déclin de 22% en 2019.

 

Bref, dans l’immédiat rien qui ne fasse vraiment l’affaire du coréen, ce dernier tirerait tout de même 88% de ses revenus du marché de la mémoire, et n’oublions pas qu’il est aussi très dépendant de la bonne santé du smartphone, et de ce côté-là non plus ça ne roule plus vraiment comme avant. Samsung anticipe ainsi une baisse de 20% du revenu issu des ventes de mémoire pour son année fiscale. Bien sûr, ce n’est pas la fin pour autant, le constructeur continuera à investir dans de nouvelles technologies et usines, mais c’est probablement aussi dans l’espoir d’un rebondissement du marché à plus long terme. Mais bon, ce n’est pas comme si Intel lui-même pouvait se vanter d’une navigation sans remous… (Source)

 

Hakuna Matata !

Wé, rien à voir !