intel roadmap 2020 10nm

L’emploi du temps d’Intel en fuite, le 10 nm LGA absent ?

Chaud devant ! Après maintes spéculations, c’est désormais une fuite des Néerlandais Tweakers qui vient apporter un peu plus de matière aux déboires niveau finesse de gravure du géant bleu. Nous nous en doutions un peu, le 10 nm est toujours mal en point, ce qui se traduirait par des puces version bureau disponibles très tardivement. Est-ce vraiment surprenant après un Broadwell lancé de manière très similaire suite aux retards du 14 nm ?

 

Cependant, le 10 nm ne sera pas totalement perdu : nous en retrouverions avec le très attendu Ice Lake dès Q2 2019 (donc… maintenant ?), mais uniquement pour les versions Y ultra basse consommation, avec un maximum de 2 cœurs physiques. Toujours selon les mêmes rumeurs, les versions quadcores arriveraient plus tardivement vers Q2 2020 avec Tiger Lake Y ; mais en parallèle ce serait à Comet Lake U et Y (respectivement 4 et 6 cœurs maximum, en 14 nm cette fois) d’aller occuper le terrain. Déjà largués ? Ce n’est pas fini ! Elkhart Lake verrait le jour en Q3 2020 pour les séries IoT qui auparavant n’existaient même pas, contrairement aux bruits précédents. Quant aux Atom, patentiez avec un Gemini Lake Refresh jusqu’en 2020, et après la porte de droite de la seconde moitié 2020, ça sera du Skyhawk Lake.

 

intel roadmap 2020 10nm

Ne pas transmettre, et surtout, ne pas mettre sur les internets !

 

Mais, car il y a un mais, ça n’est pas tout ! Rocket League Lake en 14 nm avec une partie graphique en 10 nm arriverait en Q3 2020 pour les laptops (version U) à 6 cœurs maximum, une bonne idée de mixture de technologies en principe pour limiter les pénuries. Et les PC de bureau alors ? Plus demandeurs en performances, aucune version 10 nanos ne semble prévue, ce qui laisse à penser à une sortie au plus tôt en 2021. Néanmoins tout n’est pas perdu pour le consommateur : une nouvelle version du 14 nm peut toujours améliorer les performances de ce dernier, même si le bond ne sera pas aussi gros qu’attendu au tournant du nouveau nœud. Restons côté bureau, car Comet Lake H devrait par contre proposer 10 cœurs maximum au grand public pour la fin d’année, de quoi continuer la confrontation contre AMD au moins sur la performance brute ?

 

La question a le mérite de se poser. Bien que tout cela reste à prendre avec des pincettes, la pénurie actuelle n’encourage pas à l’optimisme : une année 2020 entre une nouvelle gravure bêta sortant au compte goutte et une ancienne en production limitée serait un vrai cauchemar pour l’image de marque d’Intel, et plus globalement pour l’avenir des bleus sur la conception de processeurs. Heureusement, les SSD et les futures cartes graphiques devraient sauver en partie la mise… si ces difficultés ne les atteignent pas non plus – et pour les GPU, nous avons des doutes. Au vu de la profusion des références, nous pouvons également nous interroger sur la véracité de la fuite, ainsi que la date à laquelle cette dernière a été réalisée, les choses pouvant évoluer assez rapidement dans le domaine. Bientôt un communiqué officiel pour clarifier tout cela ? (Source : WCCFTech)

intel love 14nm cdh

Un histoire d’amour folle, une séparation qui traîne : ça va finir mal ?