intel love 14nm cdh

Qui veut à nouveau du gros Xeon en fuite ?

Si les apports d’Intel au Computex sont sujets à moult débats et rumeurs, le géant ne viendra selon toute vraisemblance pas les mains vides. Niveau professionnels, un bon gros processeur vient d’être flashé sur GeekBench, répondant au doux nommage de Xeon W-3275.

 

Monté sur un serveur SuperMicro sous Windows 10 Pro avec 392 Go de RAM, le bouzin offrirait 28 cœurs hyperthreadés avec un code d’identification architectural indiquant une base Skylake : pas de quoi espérer de bouleversement face à la Scalable Platform. De là à y voir un 14 nm, nous franchirons assez aisément le pas. Bien sûr, tout cela n’est pas officiel, et les résultats GeekBench ne sont pas réputés pour leur exactitude, cependant ils sont bien représentatifs de la direction actuelle de la marque. Pour revenir au bouzin, les fréquences flashées sont de 2,5 GHz de base et 4,6 GHz en boost, du jamais vu même du côté de Cascade Lake pour ce nombre de cœurs.

 

intel love 14nm cdh

 

Au niveau du score, le nouveau venu tope 5211 en monocœur, 39869 en multi. La fréquence haute ne doit pas être atteinte souvent – une restriction de TDP ou un throttling thermique ? – car cela le place au niveau d’un i7-8559U pour les programmes non multithreadés (c’est également le cas de l’i9940X ceci dit). Pour les programmes gourmands en processus, le roi i9-9980X n’est pas détrôné (il marque 46300 points pour 18 cœurs) mais dépasse la puce grand public i9-7940X (14 cœurs, 39300 points) tout en restant en dessous du i9-9940X, un 14 cœurs.

 

Si ces scores semblent étranges, il faut rappeler que les CPU pros utilisent des mécanismes de corrections d’erreur, et ont souvent des règles plus strictes de respect des contraintes thermiques afin de maximiser leur fiabilité. Si le 14 nm venait à se confirmer, les performances restent cohérentes avec la gamme déjà existante, à tel point qu’on se demande son utilité. Peut-être une énième optimisation du procédé ? (Source : NotebookCheck)