huawei matebook 2018

Les Huawei MateBooks se mettent au libre

Le Matebook pro, nous l’avions évoqué çà et dans nos colonnes. Rien de bien inventif, il s’agit d’un clone chinois du MacBook appelien bénéficiant toutefois d’un CPU Whiskey Lake (un i5-8265U) et de finitions alléchantes, ainsi qu’une carte un peu légère en provenance des verts : la MX250. Bien qu’assez rares en magasin – et pour cause, avec le bannissement de la marque aux États-Unis, les choses ne semblent pas aller en s’arrangeant – les retours sont globalement bons voire très bons, tant que le revendeur/importateur reste un tant soit peu sérieux sur l’envoi.

 

Revanche ou coup de communication prévu d’avance, nul ne le sait, il n’empêche que la firme a décidé d’offrir à ses modèles phares – car oui, les Matebook 13, mais aussi 14 et  X Pro sont concernés – une version manchot, tout du moins chez un revendeur local. Point d’Ubuntu par contre, la distribution est Deepin (qui utilise néanmoins apt comme gestionnaire de paquet de par sa base Debian) dont vous ne serez pas surpris d’apprendre son origine… chinoise.

 

Avec des prix affichés, après conversion, à 690 €, 730 € et 1100 €, la facture reste salée – écran IPS 1440p minimum et SSD PCIe de 512 Go obligent, en dépit de 8 Go de DDR4. Si l’idée du libre est pour le moment marginale dans ces contrées, les pays émergents ont néanmoins tout à gagner à investir dans des projets open-source Linux qui ont le double avantage de la gratuité et la compatibilité native avec la plupart des solutions actuelles. Reste encore la problématique de la sécurité, pour laquelle, libre ou pas, il vaut toujours mieux mettre des moyens plutôt que de miser sur un quelconque autre argument ! Et côté Europe, qui se lancera dans un notebook GNU/Linux avec un vrai suivi logiciel ? (Source : NotebookCheck)

 

huawei matebook 2018