Toujours plein de connexions, ces bidules...

Du PCIe 4.0 pour Rocket Lake ?

Bien qu’Ice Lake soit désormais disponible sur PC portable, à condition d’y mettre le prix, nous sommes à sec en ce qui concerne les versions serveurs et PC de bureau, que ce soit de la bouche d’Intel ou des dernières fuites. En effet, après Comet Lake et ses (potentiels) CPU à 10 cœurs viendrait Rocket Lake, qui, selon les dernières rumeurs, resterait en 14 nm. Autant dire que le passage direct à un 7 nm sur les gammes plus hautes performances semble une hypothèse de plus en plus probable.

 

Tout n’est cependant pas perdu : les CPU de cette série seraient apparemment basés sur l’architecture Tiger Lake, elle même issue des améliorations d’Ice Lake portée sur le vénérable nœud 14 nm. Au vu des déboires du 10 nm, cela n’est guère surprenant… surtout que l’hypothèse avait déjà été évoquée à l’Architecture Day, il y a un an et demi ! La partie graphique serait, du coup, aux mains de l’architecture Xe, et une fuite vient nous renseigner sur les évolutions du chipset, ce qui n’est pas sans rappeler le H510 d’il y a deux mois.

 

Toujours plein de connexions, ces bidules...

 

Bien que le procédé de gravure reste, ici aussi, le 14 nm, cela ne signifie pas pour autant qu’aucune évolution n’aurait lieu. En effet, il serait question du support de 20 lignes PCIe 4.0 (contre 16 en 3,0 actuellement), rattrapant ainsi l’avance d’AMD sur le secteur — bien que la présence de gains significatifs liés au PCIe 4.0 x16 en jeu ne soit pas encore avérée, loin de là. Cependant, le WiFi intégré resterait en ax, tout comme sur Comet Lake, même si le lien avec le processeur serait doublé via 8 lignes DMI 3.0. La connectique externe ne serait pas en reste avec la prise en charge de l’USB 3.2×2 et du ThunderBolt en version 4.0. Pour lâcher du lest, Intel aurait pris la décision d’exfiltrer le support des extensions SGX, qui, il faut le dire, ne sont pas vraiment utiles pour le grand public.

 

Enfin, le socket serait a priori le même que celui de Comet Lake, c’est à dire du LGA1200, mais cela reste encore à confirmer. Venant d’une rumeur fuitée, mieux vaut prendre ses quadruples pincettes ! De plus, la source aurait confirmé la nomenclature Alder Lake pour la génération suivant Rocket… mais nous en sommes encore loin ! (Source : VideoCardz)