hp zbook linux phoronix

Windows 10 bat Linux sur le gros HP ZBook 17 G6

Si l’on a coutume de dire que Windows est lent, lourd et mal codé, le bousin a toutefois le mérite de tourner convenablement après une installation fraîche (enfin, surtout quand on n’y touche pas) et a grandement simplifié l’utilisation des ordinateurs grand public, arrachant il y a peu le trophée du milliard de machines sous Windows 10.

 

Et pour un autre exemple de Windows 10 (sauce Pro for Workstations, tout de même) qui fonctionne, le cas du HP zBook 17 G6 est édifiant. À première vue, le bouzin ne semble être qu’un énorme 17″ pour professionnels fortunés, avec son CPU Intel Xeon E-2286M (8 cœurs physiques pour 16 logiques), sa NVIDIA Quadro RTX 5000 à 16 Go de VRAM, 32 Go de RAM standard en DDR4 et un disque NVMe de 1 To (le tout pour environ 5 000 $, tout de même !). Cependant, une fois tripatouillé sous tous les OS (Windows 10, Ubuntu 20.04 et 19.10, Manjaro, CentOS et Clear Linux), ce monstre dévoile d’autres surprises.

 

hp zbook linux phoronix

 

En effet, le bousin se comporte très étrangement bien sous l’OS fenestré, qui remporte un peu plus de la moitié des fois la première place des logiciels composant le banc de test de notre confrère Phoronix. Pourtant, Clear Linux conserve sa place habituelle de leader des distributions en termes de nombre de premières places… et aussi en nombre de dernières, c’est dire la dispersion des données. Finalement, le classement en moyenne géométrique place Clear Linux en dernier, Windows 10 en premier et Ubuntu 20,04 en second ; à ne rien y comprendre !

 

Pourtant, le système d’exploitation de la Raymonde est bien à la traîne sur certaines applications de bases de données, mais il se rattrape goulûment sur les tâches Java et l’encodage vidéo, ou encore la compression. Au vu du matériel exotique, nous pouvons supposer le manque de support d’un firmware, ou la confusion du noyau, voyant un Xeon fortement threadé sur une plateforme mobile à dégagement thermique restreint. Pour une fois, nous pouvons applaudir Microsoft pour son support d’un matériel récent : comme quoi, ce qui est n’est jamais totalement acquis ! Bientôt un revers de manche du manchot ?

 

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x