gigabyte z87x oc force

Chipsets Haswell et 32 nm, finalement bientôt à la retraite chez Intel… Qui se souvient encore d’eux ?

Pour faire encore un peu de place aux nouveautés — qui n’en sont toujours pas vraiment pour l’instant, dixit les Comet Lake-H introduits hier matin —, Intel s’est enfin décidé à signer le départ en retraite pour une bonne partie des chipsets de la génération… Haswell (et son refresh), ou Lynx Point comme on les appelait aussi à l’époque. Sont aujourd’hui concernées 5 références sur une famille de 13 à l’origine : Q87, H81, QM87, HM86 et C226.

 

gigabyte z87x oc force

 Eh oui, c’était encore l’âge d’or des caloducs et des ventilateurs rikiki en complément… Oh, wait…

 

Pour la p’tite histoire (puisque c’est le vrai but de la news), les chipsets de la 8e série Intel avaient été introduits en 2013 pour accompagner la 4e génération Core sur son socket LGA1150 du segment grand public, la famille des Core 4000 (souvenirs, souvenirs), successeur d’Ivy Bridge (so 2012!), et qui fut en compétition avec les multiples déclinaisons des architectures K10 (tout un Phenom-ène) et surtout Bulldozer (un exemple avec notre FX-8350) chez AMD. À ce moment-là, on était aussi plus ou moins encore aux prémices de la longue période de stagnation technologique frustrante du fondeur de Santa Clara, une conséquence assez directe du chemin de croix malheureux chez AMD suivant le succès de ses architectures K7 et K8.

 

Retour à nos chipsets Haswell, le H81 était la puce de choix des mobales entrée et milieu de gamme, le Q87 se trouvait surtout sur les cartes mères types « workstation » pour les entreprises, QM87 et HM86 étaient les déclinaisons « mobile » de la gamme pour les machines portables. De son côté, le C226 — issu d’une famille de trois C2xx — fut particulièrement difficile à trouver sur le marché, mais apparaissait de temps en temps aléatoirement au sein d’un serveur ou d’une station de travail.

Tous furent fabriqués à partir du procédé 32 nm, à une époque où Intel respectait encore son principe de décalage générationnel de procédé entre chipsets et processeurs, de son côté, les CPU Haswell étaient gravés en 22 nm – ils furent d’ailleurs les derniers, les générations suivantes exploitèrent le 14 nm que l’on connait désormais que trop bien et sur lequel Intel se repose pour l’instant toujours énormément.

 

Il est certain que ces chipsets ne manqueront pas à grand monde, sauf peut-être à une poignée de fabricants qui s’en servirait parfois encore pour des produits à très bas coût (ou pas), sans oublier ce fameux Pentium G3420 « ressuscité » par Intel l’année dernière ; et au final, virtuellement, il en resterait tout de même encore pas mal des chipsets Haswell en service, dont les Z87 et Z97 (mais certainement plus pour longtemps non plus). En attendant, une bonne partie des CPU Haswell sont déjà en EOL depuis 2017. Les commandes pour les chipsets Lynx Point fermeront le 31 mars 2021 et la dernière livraison se fera au plus tard le 30 septembre de la même année. Finalement, ce qu’on peut aussi déduire de tout ça, c’est qu’on est encore loin d’en avoir fini avec le 14 nm ! (Source : Intel)

 

intel dz87klt 75k recto

Et RIP les cartes mères Intel grand public !