amd intel nvidia leg day arm day cdh

Que manigancent NVIDIA et AMD chez TSMC ?

Que se passe-t-il donc encore du côté de chez TSMC ? Digitimes aurait eu vent de plusieurs informations potentiellement intéressantes. Tout d’abord, NVIDIA planifierait déjà ses commandes pour le procédé de gravure 5 nm du taiwanais… et c’est tout ! Hélas, pas plus de « détails » sur les intentions du Caméléon, mais on suppute que ce serait au moins pour la succession d’Ampere. Ce dernier, que l’on attend toujours, doit en principe exploiter le 7 nm du fondeur, par contre, l’information pourrait donc concerner la prochaine architecture Hopper. En somme, n’attendez donc pas votre GPU personnel en 5 nm de sitôt, chaque chose en son temps !

 

En parallèle, il se dit aussi que NVIDIA aurait augmenté la taille de ses commandes pour les productions en 16 nm, 12 nm et 7 nm, signe d’une bonne demande (ou par anticipation) pour l’ensemble du catalogue de la boite, le 16 et le 12 nm étant utilisés pour des produits comme les Tegra X1 et l’ensemble des GPU Pascal, Volta et Turing encore en circulation, tandis que l’utilisation du 7 nm est destinée pour Ampere et certainement toutes ses futures déclinaisons. Dans ce dernier cas, une augmentation des commandes peut aussi être interprétée comme le signe d’un remplissage des stocks pour un lancement imminent — il serait temps ! Rendez-vous le 14 mai ?

 

AMD n’est évidemment pas en reste. Pour répondre à la demande croissante du marché du jeu vidéo et celle lié à la généralisation récente plus ou moins forcée du télétravail, AMD aussi aurait gonflé ses commandes de puces 7 nm auprès de TSMC. Une opération qui concernerait autant EPYC que Ryzen, ces derniers que l’on attend désormais aussi dans les consoles next-gen de Sony et Microsoft ! Côté 5 nm, des commandes auraient également déjà été passée, potentiellement pour des échantillons d’EPYC Genoa, le successeur des EPYC « Milan » Zen 3 et dont la taille du procédé a déjà été confirmée par AMD (cf. les nouvelles roadmap CPU et GPU de mars), mais qui n’est pas attendu avant l’aube de 2022 avec l’architecture Zen 4. On rappelle aussi qu’un supercalculateur tout-puissant à base d’EPYC Genoa est déjà planifié pour 2023  !

 

Sinon, ce qu’il faut aussi retenir de tout ça, c’est que TSMC continue à se solliciter de toute part sans temps mort et s’en met donc logiquement plein les fouilles, sans aucun signe de ralentissement en vue. Le fondeur taiwanais anticipe d’ailleurs déjà des résultats financiers particulièrement solides pour la première moitié de l’année ! (Source : Digitimes, via Tom’s)

 

amd intel nvidia leg day arm day cdhAMD et NVIDIA, membres de la gym TSMC, et puis papi Intel.

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x