10900k temperature burn t

10900K, le nouveau barbeuq by Raymond ?

Le 10900K va donc prendre la succession du 9900K en son temps, à savoir le rôle de grand méchant à abattre. Pour y parvenir, Intel a dû s’employer pour caser 10 coeurs, 20 Mo de cache, des fréquences élevées, et tout ça dans un TDP de 125 W. Comme Nous le disions dans notre test Ryzen 3 3100/3300X, les deux géants ont décidé de prendre cette notion dans le sens qui les arrange, tant et si bien qu’elle ne représente plus qu’un ordre d’idée dans des circonstances très précises. Quand on sait qu’on est encore en 14 nm chez Intel, on se doute que cette inflation va bien au-delà des 30 W officiels affichés entre 9900K et 10900K.

 

 

Un test de burn, qui a été fait sur ce 10900K, bien chargé, a donné un CPU qui pompait en extrême 235 W, et qui chauffait à 93 °C bien que refroidi par un AIO de 240 mm. La fréquence alors sur tous les coeurs était de 4800 MHz. On est loin de dire qu’un tel refroidissement est anodin ou insignifiant, aussi on peut penser légitimement, bien que les vrais tests ne soient pas publiés, que le bousin en réalité ne se comporte pas très différemment. Sur notre 3900X, en mode automatique, avec le même test burn FPU d’Aida64, la température relevée était de 86°C avec un AIO de 360 à 700 TPM, pour une consommation en pic relevée par HWMonitor à 184.82W. Cela donne un peu la comparaison avec le 10900K du jour.

 

10900k temperature burn t

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x