tsmc intel captain cdh

TSMC craque finalement pour un rêve américain de 12 milliards de dollars et ce pour 8 ans

Il y a quelques jours nous vous parlions du rapprochement de l’État Américain envers TSMC, dans son objectif de relancer un peu plus la fabrication de puces électroniques directement sur son territoire. Si Intel est l’interlocuteur historique sur ces affaires, la Maison Blanche a décidé de faire jouer un peu la concurrence cette fois et a donc demandé à TSMC ce qu’il en pensait. La firme a maintenu un non ferme jusqu’à hier, où devant l’importance du contrat celle-ci a fini par lâcher prise et a signé pour ouvrir tout un complexe industriel de production, le tout pour 12 milliards de dollars US. Un chantier qui représentera potentiellement 8 années d’investissement, donc du long terme, 1600 emplois et un démarrage annoncé à 20 000 wafers par mois.

 

Mais alors pourquoi TSMC aurait-il flanché en quelques jours seulement ? Déjà la localisation de l’unité de production dans l’Arizona, un lieu qui dispose d’un écosystème fort avec des grands pontes américains des semi-conducteurs, comme Intel par exemple. Ce qui veut dire que l’usine serait proche de clients potentiels sans trop d’efforts. Cela peut être important, lorsque l’on sait que AMD est un de leur client, et que les rumeurs donnent le nom d’Intel dans les carnets de commande. Il ne faut pas oublier certains enjeux géopolitiques, dans un contexte de guerre commerciale avec la Chine cette décision permet d’assurer un peu plus d’autonomie pour les entreprises américaines. Le début de cette histoire d’amour devrait se dérouler en 2021 donc, et ce jusqu’en 2029 pour l’instant. (source : Wikichip)

 

tsmc intel captain cdh

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x