test : 9 cartes modifiées

Test • 9 cartes graphiques modifiées en compétition


• Le protocole

Nous nous sommes penchés sur 9 cartes du marché, récentes, ayant toutes un ventirad modifié maison. Les candidates sont les Asus GTX 560Ti et HD 6970 Direct CU II, les Gigabyte HD 6970 OC2 et GTX 560Ti OC, la HIS HD 6970 IceQ X Turbo, les MSI HD 6950 et GTX 560Ti Twin Frozr II et enfin les Gainward GTX 560Ti Phantom² et GTX 570 Golden Sample. Depuis longtemps, il existe deux types de refroidissement : ceux de type blower radial avec un ventilateur expulsant la chaleur hors du boitier, et ceux de type axial avec un ou plusieurs ventilateurs soufflant vers le GPU, ce qui implique que la chaleur n’est pas totalement évacuée hors du châssis.

 

mélange de cartes

 

Les 9 cartes possèdent au choix un système de type axial ou radial, et donc nous avons voulu voir plus précisément comment se diffusait la chaleur aux éléments qui jouxtent le GPU et les VRM. Notez que la configuration est hors châssis, et ne bénéficie d’aucune ventilation. Ce choix s’est imposé pour une simple raison : il correspond au cas le plus "délétère" rencontré par celle-ci, et ensuite, s’il avait fallu la mettre dans une tour, il aurait fallu le faire pour tous les types de tour du marché, ce qui n’est pas concevable tant il y a des disparités entre les marques sur la ventilation, sans parler du nombre de boitiers, ni de l’impossibilité de pouvoir faire certaines photos par contraintes techniques liées à la caméra IR ! Et pour finir, il suffit d’extrapoler, les températures étant ce qu’elles sont à l’air libre, elles ne seront que meilleures dans un châssis même ventilé au minimum. Pour ce faire nous avons fait des mesures à l’aide d’une caméra infrarouge, 5 exactement par cartes :

 

• Un cliché d’ensemble de la configuration vue de dessus, au repos sur le bureau, sans activité (1er cliché)

• Un cliché de la configuration en charge 3D exclusivement vue de dessus (2e cliché)

• Un cliché centré sur le GPU sur sa face verso, en charge 3D (3e cliché)

• Un cliché de l’étage d’alimentation sur le verso du PCB, en charge 3D (4e cliché)

• Un cliché de la carte vue de face, recto, afin de voir comment se diffuse la chaleur côté ventilation (5e cliché)

 

Ensuite, nous avons overclocké les cartes via le Catalyst Control Center ou via Afterburner, mais toutefois sans toucher aux tensions, en effet loin de se laisser griser par des valeurs alléchantes, nous considérons cette discipline dans le cadre d’un usage fait par un gamer qui voudrait avoir plus pour le même prix, mais sans bidouiller les tensions au risque de faire une bêtise, ce qui implique de surcroit une certaine expertise au maniement de ces données dites sensibles. Cela est d’autant plus vrai que le scaling n’est pas formidable, c’est beaucoup d’ennuis et de mises au point pour très très peu de bénéfices. De plus certaines cartes étant déjà bien overclockées d’usine, la marge de manoeuvre est très réduite. Voilà les fréquences de base des cartes et à côté l’overclocking que nous avons obtenu :

 

Asus HD 6970 DC2 de 890/5500MHz à 920/5800

Asus GTX 560Ti DC2 de 900/1800/4200MHz à 950/1900/4600

Gainward GTX 560Ti Phantom de 835/1670/4100MHz à 925/1850/4500

Gainward GTX 570 GS de 750/1500/3900 MHz à 800/1600/4200

Gigabyte HD 6970 OC2 de 920/5800MHz à 950/5900

Gigabyte GTX 560Ti OC de 900/1800/4000 MHz à 950/1900/4400 MHz

HIS HD 6970 IceQ X Turbo de 900/5600 MHz à 960/5900

MSI HD 6950 TF2 OC de 810/5000MHz à 840/5300

MSI GTX 560Ti TF2 de 880/1760/4100MHz à 950/1900/4400

(Fréquences base : GTX 560Ti : 823/1646/4000 ; GTX 570 : 732/1464/3800 ; HD 6950 : 800/5000 ; HD 6970 : 880/5500)

 

Comme vous le voyez, les cartes à base de GTX 560Ti, à l’exception de la Gainward, sont assez overclockées d’usine, et on finit à de belles fréquences, bien suffisantes. Nous avons voulu voir ce que cet overclocking apportait sur quelques jeux, Batman en DX10, Crysis Warhead en DX10, Dirt 3 en DX11 et enfin Mafia 2 en DX9. Nous avons isolé les GTX 560Ti et la GTX 570 pour voir comment réagissait PhysX à cet overclocking sur Mafia 2. La résolution choisie est le 1920 x 1200, qui sied très bien à ces petits monstres, et étant donné son faible impact en performances, mais son gain visuel indéniable, nous avons activé systématiquement l’Anisotrope 16x. Quant à l’antialiasing, deux situations, sans et avec AA4x.

Pour terminer, nous avons relevé les températures internes, c’est-à-dire celles lues par les sondes, relevé les nuisances sonores au repos et en charge 3D, et enfin mesuré les consommations dans les mêmes conditions de test. Avec ça on devrait en toute logique comprendre mieux l’intérêt, ou pas, de ces cartes modifiées, et avoir des éléments pour préférer tel système à tel autre

 

• Les configurations

matérielle :

Asrock P67 Transformer

Core i7 875K @ 3.6 GHz + Noctua NH U12P + ventilation à 7V

2×2 Go DDR3 1333 OCZ cas 8-8-8-24

Velociraptor 150Go

Antec True Power Quattro 1200W

 

logicielle :

Windows Entreprise X64 + SP1 + toutes les mises à jour

Catalyst 11.6 WHQL

Geforce 275.33

Afterburner 2.2.0 bêta 9

GPU-Z 0.5.4

Intel Chipset Installation 9.2.0.1030

Tous les jeux patchés dans leur dernière version

test : 5 cartes modifiées

" Trololololoooo " ou un truc comme ça