essai microsoft touch mouse et speedlink cue mouse

Nous avons essayé • Microsoft Touch Mouse et Speedlink Cue Mulitouch


• Cue multitouch : le tactile pour les portables

 

cue multitouch - flanc

cliquez pour agrandir

 

Nous passons maintenant à l’antithèse du mulot précédemment présenté. La Cue Multitouch, proposée par Speedlink, est destinée à une utilisation nomade, et elle est beaucoup plus abordable. Elle partage néanmoins certaines spécificités avec la première starlette du jour, comme son design ambidextre, extrêmement épuré, son nano récepteur pour une connectivité RF à 2,4GHz, une bonne autonomie des piles (2xAAA) à nouveau non rechargeables (mais à ce niveau de prix, on s’en contente sans sourciller), un interrupteur de marche/arrêt… Et bien sur sa surface tactile. Là encore les deux clics principaux sont de la partie, plutôt discrets dans leur cliquetis. Mais rien de plus, ni de bouton central, ni latéral.

 

cue multitouch - dos velucue multitouch - gras du bide

Cliquez pour une image full HD supersized huge bi polarized Z-pixel

 

Et la ressemblance s’arrête là. Tout d’abord sur la finition, propre et d’une solidité d’assemblage correcte : on trouve ici un revêtement piano, disponible en plusieurs coloris (noir, blanc, rouge, argent) plutôt adapté à une bonne glisse des doigts. Du point de vue de l’ergonomie : bien sûr il s’agit d’un produit portable, qui se doit donc d’un devoir de légèreté et d’un d’encombrement réduit. Légère elle l’est : 76g avec les piles. Peu encombrante, elle l’est aussi : ~90x55mm c’est un poids plume, ce qui lui permet une glisse agréable grâce aux 4 patins bien répartis et de bonne taille.

 

Le problème de ce poids plume, de par ses dimensions, est inhérent à sa nature de produit nomade : la surface apte à traiter vos mouvements s’en retrouve drastiquement réduite et à moins d’être pianiste, l’exercice sera plus que périlleux. C’est sans compter sur le revêtement en plastique brillant, qui a tendance à accrocher les saletés au moins autant que des mains peuvent être attirées par un joli postérieur, là où sur ce type de produit un soft touch est tout indiqué. Voila qui nous fait un duo de choc : petite surface tactile + surface qui se salit rendant la glisse nettement moins fluide = un résultat proche de fiasco !

 

cue multitouch - gesturescue multitouch - logiciel de gestion

Les mouvements supportés, l’interface logicielle (cliquez pour agrandir)

 

Du point de vue logiciel, le tableau s’éclaircit par la présence d’une interface nettement plus complète que celle vue chez Microsoft. Chaque mouvement ou clic peut être réassigné par la fonction de son choix, et la liste est longue : copier, couper, coller, sauvegarder, nouveau, rechercher, imprimer, changer de fenêtre, ouvrir l’explorateur, fermer la fenêtre, exécuter, afficher le bureau, verrouiller, ce en plus des commandes standard, des combinaisons de touche, des macros ou encore des contrôles multimédia.

speedlink cue multitouch

 

L’éclaircie est cependant de courte durée. Le problème ne réside donc pas dans la possibilité de customiser son mulot en fonction de son utilisateur, mais que ledit utilisateur en trouve l’utilité. En effet, le nombre de mouvements supportés se limite à… 6 seulement, sans possibilité d’un quelconque apprentissage. Et encore, lorsque ceux-ci sont correctement reconnus ou quand ça ne se finit pas en soupe de doigts par manque de place. La molette virtuelle est particulièrement pénible à l’usage avec une précision plus qu’approximative qui se traduit le plus souvent par un scrolling trop ample. Avec une appellation "multitouch", nous étions en droit de nous attendre à quelque chose de plus sérieux à ce niveau.

 

Si le capteur optique est assez précis (1000dpi) à basse vitesse, le mulot souffre néanmoins d’un décrochage facile dans les mouvements rapides et d’un certain lag à l’utilisation, y compris dans les usages les plus basiques. La détection du tactile est quant à elle limitée par la taille de l’engin, et perd drastiquement en sensibilité à mesure que l’on s’approche des bords de la Cue Multitouch. Rajoutez à cela une mise en veille trop rapide et un réveil trop lent. Ça commence à faire lourd dans la balance…

 

  Speedlink Cue Multitcouh
capteur : optique
Résolution :

1000dpi

Polling : 125hz
Pris en main :

ambidextre

Dimensions : 90 x 55 mm
Poids : 76g (piles comprises)
Boutons : 2
Profils : non
Mémoire interne : non
Trappe pour récepteur non

 

comptoir_nostar.pngMême à 30€, le tactile sauce mobile demeure hors de prix pour une souris mal pensée et mal ajustée. La détection tactile est parfois aléatoire, l"ergonomie générale souffre d’une coupe certes épurée, mais simpliste. Difficile de conseiller ou ne serait-ce que de donner un avis rationnel sur un produit qui semble être sorti de production à l’état de prototype. Dommage, car l’idée promettait d’être séduisante sur le papier ! Si néanmoins vous étiez tenté par un mulot tactile d’appoint pour vos soirées chez l’ambassadeur, on la trouve à moins de 17€