test : les CPU en 2014

Comparatif • les CPU (Q1 2015)


• Performances synthétiques

Nous débutons nos tests synthétiques par AIDA64 et ses outils de mesure « mémoire » dans un premier temps. Du côté des débits en lecture, le Core i7-5960X profite de ses 4 canaux mémoire associés à 8 coeurs (test multithreadé) pour prendre l’ascendant sur ses devanciers. Ses petits frère à 6 coeurs font de leur côté un chouia moins bien avec la DDR4 à 2133 MHz que leurs devanciers avec la DDR3-1600, point confirmé en écriture y compris pour l’octocore… Dans le face à face AMD / Intel à contrôleur « iso-canaux », léger avantage au second cité en lecture mais bien plus net en écriture.

 

AIDA64 lecture mémoireAIDA64 écriture mémoire

Cliquez pour agrandir

 

Les opérations de copie mémoire révèlent un avantage similaire à celui de la lecture en faveur du 5960X, par contre les 5930K et 5820K tirent leur épingle du jeu face aux 4960X/4930K et on note un avantage dans ce domaine aux puces Intel par rapport à leurs pendants en AMD. Au niveau de la latence c’est relativement proche même si la DDR4 induit une légère dégradation par rapport à la DDR3 (à nombre de canaux constant).

 

AIDA64 copie mémoireAIDA64 latence mémoire

Cliquez pour agrandir

 

Poursuivons nos évaluations avec un bench un peu moins synthétique : le test LAMMPS lancé au travers de la suite Phoronix sous Linux et qui est un simulateur dynamique de Molécule. A priori faiblement threadé, ce test ne permet pas aux 6/8 coeurs de briller puisque ce sont les 4,4 GHz du Core i7-4790K qui l’emportent, les puces d’AMD disposant d’un IPC plus faible sont distancées. Vient ensuite le tour de 3DMark d’éprouver les différents CPU. Nous n’utilisons ici que le bench Physics FireStrike Extreme de la suite de FutureMark. Cette fois, les calculs peuvent être fortement multithreadés, l’Octocore d’Intel mène la danse suivi des Hexacores, mais les puces d’AMD les plus rapides n’atteignent même pas un Quad Sandy Bridge doté de l’HT…

 

PCMark 8 Home test3DMark FireStrike Score Physique

Cliquez pour agrandir

 

Fritz Chess Benchmark permet de paralléliser les calculs d’un jeu d’échecs et ce jusqu’à 16 threads maxi. C’est la situation idéale pour le Core i7-5960X impérial avec ces 8 coeurs + HT Haswell-E suivi par les hexacores du fondeur de Santa Clara. Les FX d’AMD reprennent un peu de vigueur puisque le plus rapide d’entre eux n’est devancé que par un seul Quad+HT à savoir le 4790K. C’est à présent Super Pi qui fait office d’épreuve pour nos protagonistes. On calcule ici 8 millions de décimales à Pi. Le CPU est prépondérant dans ce test, mais étant monothread, ce sont l’efficacité de l’architecture et la fréquence qui différencient ce petit monde, le Core i7-4790K combinant ces 2 atouts s’imposent, les CPU d’AMD n’appréciant de leur côté pas du tout ce test.

 

Fritz Chess BenchmarkSuper PI 8M

Cliquez pour agrandir

 

Continuons notre tour d’horizon synthétique avec 2 tests purement CPU comme leurs noms l’indiquent. Tout d’abord CPUQueen, inclus lui aussi dans AIDA64, est totalement multithreadé. Les CPU disposant de nombreux coeurs physiques et logiques génèrent ici des écarts considérables comme en atteste la domination du nouvel octocore d’Intel. Du côté d’AMD ce n’est guère brillant puisque le FX-9590 finit au coude à coude avec le Core i7-975XE. CPUMark99 qui commence à être relativement ancien est toujours bien pratique pour évaluer l’efficacité d’un CPU en environnement monothread. Bien entendu, l’architecture et la fréquence jouant un rôle majeur, cela conduit inévitablement à la victoire du 4790K.

 

AIDA64 CPUQueenCPU Mark 99

Cliquez pour agrandir

 

Voilà c’est terminé pour les benchs synthétiques, passons à présent à des tests un peu plus pratiques.