qualcomm snapdragon

Un fond d’investissement met la pression à Qualcomm pour qu’il se sépare des processeurs Snapdragon

L’action Qualcomm peine à remonter en bourse, ce qui ne satisfait évidemment pas les investisseurs qui se proposent de trouver des solutions afin de faire augmenter la valeur boursière de la firme. C’est ainsi que le fonds d’investissement JANA Partners suggère à Qualcomm de se séparer de sa branche de processeurs Snapdragon pour se concentrer sur la partie la plus rentable : la propriété intellectuelle et les brevets.

 

D’un point de vue financier, cela ne doit choquer personne puisque la stratégie actuelle de nombreuses sociétés est de maximiser le gain immédiat sans se soucier de l’avenir, d’où la proposition du fonds d’investissement qui est évidemment là pour empocher des dividendes. A côté de ça, il faut aussi avouer que les Snapdragon n’ont plus autant la cote qu’avant, les récents soucis sur le S810 en sont un bel exemple.

Les constructeurs de smartphone font de plus en plus appel à leurs propres solutions, les asiatiques en sont le bon exemple avec Huawai ou encore Samsung qui est resté sur ses solutions maisons pour les S6 et S6 Edge alors qu’auparavant il y avait toujours une version Exynos et une autre en Snapdragon. Bref, Qualcomm doit faire face à la concurrence et celle-ci semble être sur une pente croissante !

 

Mais à côté de cette activité à risque d’un point de vue financier, Qualcomm palpe des millards grâce aux brevets qu’il fait payer à prix d’or, une activité qui rapporte gros et qui ne coûte pas grand chose en fonctionnement. Pourquoi ne pas décider de scinder les deux ? C’est la proposition de JANA Partners qui voit les dollars à la clé. Malgré la pression de ce fonds d’investissement, Qualcomm ne le voit pas du même oeil et a répondu que le business model actuel est celui qui génère le plus de valeur. En gros, merci de vous inquiéter pour nous mais on sait gérer notre boite ! (Source : WSJ)

qualcomm snapdragon