jachete nathan

SanDisk a trouvé acquéreur, Western Digital signe un gros chèque de $19 milliards

Il y a quelques jours, Bloomberg balançait que SanDisk avait payé une banque pour évaluer ses actifs en prévision d’une éventuelle vente. Deux grosses boites s’y étaient intéressées, Micron et Wester Digital, deux acteurs évoluant sur des marchés différents, mais qui pouvaient profiter des technologies de SanDisk pour s’affirmer sur deux marchés très concurrentiels.

 

C’est au final Western Digital qui a apparemment fait la plus grosse offre, $19 milliards avec une partie en cash et l’autre en actifs, en se basant sur une valeur de part de $85,60. Un chiffre plus élevé que les $16,2 milliards précédemment évalués. Pourquoi SanDisk a-t-elle voulu vendre avec des actifs qui rapportent ? Si la firme a fait des chiffres records en juillet, de ce qu’en dévoile Reuters, elle a perdu pas loin de 40% depuis à cause de frais non prévus (casse dans les fonderies), faible vente sur le marché professionnel et stock assez bas de NAND. Une position qui en faisait la cible parfaite pour une entreprise voulant évoluer sur le marché professionnel et c’est pourquoi SanDisk a pris les devants avant de se faire méchamment bouffer.

 

Western Digital fait donc un joli coup de filet en récupérant le bébé, ce qui lui permettra aussi bien de placer des produits sur le marché grand public que pour les entreprises ou centre de données. Les finances du géant du disque à plateaux lui permettant ce genre d’investissement (même si ça doit quand même faire mal au secteur gestion comptable), reste à voir ce qu’il va en faire (continuer à sortir des SSHD dans la gamme Blue ?) et surtout comment va réagir son principal concurrent, Seagate. (source : The Verge)

 

 jachete nathan

Oui, le matraquage à la consommation, ça commence jeune chez Nathan !