que vaut le core 2 quad en 2016 ?

Expérience • Le dernier sprint 3D du Core2Quad ?


Recueillons nous ensemble mes frères

louis de funes priereNous voici au terme de cet article qui nous aura encore une fois appris, comme en 2013 avec notre Q6600 ou même 2014 avec notre Phenom II X4, qu’il faut toujours calibrer son GPU en fonction de son processeur. Bien que les améliorations introduites par Intel d’une génération à une autre ne sautent pas aux yeux à chaque test, on peut constater qu’en moins de 10 ans, elles sont bel et bien là. Heureusement nous direz-vous, mais il faut composer sa machine astucieusement. Un GPU trop faible peut franchement brider votre processeur, et un GPU trop puissant peut s’ennuyer gaillard. Cette vérité est secondée par une autre : plus votre définition est basse, et plus l’impact du processeur sera important, donc ne sous calibrez pas ce dernier si vous comptez jouer convenablement, un Core i3 nous semble le minimum, on a même vu qu’un Core i5 était le meilleur compromis entre jeu et boulot en 2014 dans notre article « jouer avec un dual core« , ce qui peu ou prou va taper dans un FX-8000 chez AMD.

 

Côté CPU, nous espérons cette année un Zen réellement sur le marché pour Q4 2016, et ses performances sont très attendues. Nombreux sont ceux qui ont une machine qui a 7 à 10 ans, et qui devraient avoir un privilège devenu inexistant ces dernières années : pouvoir choisir à équité des perfs entre un Intel et un AMD. C’est en tout cas notre voeu le plus cher pour diverses raisons. Côté GPU, Polaris en 2016 n’occupera pas le rang de tueur de puissance, mais plutôt tueur du rapport perf/watt, là où GCN 1.x était battu par Kepler et Maxwell. Il faudra attendre un an encore pour voir le gros GCN 4.0 équipé de HBM2, d’ici là on ne sait pas ce que fera Nvidia qui bénéficiera a priori de HBM déjà prête chez Samsung. Les gros duels attendus finalement commenceront dans 6 à 8 mois, encore une éternité !

 

Plus que jamais, il est urgent d’attendre pour investir dans une plateforme ou une carte graphique, hormis pour ceux qui changent souvent de matos pour le fun, ou ceux qui sont dans l’urgence suite à une bécane devenue HS. Mais les deux règles énoncées plus haut à la suite de la lecture de cet article demeurent : il faudra calibrer sa configuration intelligemment en fonction des 3 facteurs CPU/GPU/Moniteur, et lire un max d’articles officiels pour tirer une vérité ou du moins une tendance.