Intel

Intel se porte toujours financièrement très bien

Si le marché PC se casse joyeusement la gueule depuis quelques années, il y en a un qui est toujours à la fête. Intel se porte très bien, avec une année 2015 record, et son bilan financier pour le premier trimestre 2016 le prouve une nouvelle fois. Alors que certaines boites galèrent à maintenir le cap, le géant bleu reste stable, même s’il restructure ses actifs et a changé sa politique de sortie de CPU, passant du Tick-Tock au cycle PAO.

 

Sur Q1 2016, Intel annonce une recette de $13,7 milliards avec un bénéfice d’opération de $2,6 milliards et un bénéfice net de $2 milliards. La part est à $0,42 et la firme a pu investir $5,5 milliards en recherche et développement sans sourciller. Si on compare ça à Q1 2015, on avait une recette de $12,8 milliards, des bénéfices d’opération et net équivalents, « seulement » $4,9 milliards balancés en recherche et développement et une part à $0,41. Il est certain que ces chiffres sont moindres que ceux de Q4 2015 ($14,9 milliards de recette, $3,6 milliards de bénéfice net et une part à $0,72), mais les finances de l’entreprise sont stables dans un marché qui ne l’est pas.

 

Intel a mis ses billes dans les DataCenter et les technologies IoT (Internet of Things) et s’en porte très bien, car ce sont ces deux secteurs qui offrent la plus belle croissance, avec respectivement 9 et 22% de mieux par rapport à Q1 2015, devant le secteur informatique grand public qui n’a grimpé que de 2% sur la même période. Maintenant, avec autant de blé en poche, il va falloir qu’Intel explique pourquoi de nombreuses personnes risquent de perdre leur emploi.

 

Intel