review asrock z170gaming ac

Test • ASRock Fatal1ty Z170 Gaming-ITX/ac


• Le proctologue

Et c’est parti ! On récupère le dernier BIOS et les derniers pilotes du matériel qui équipe notre banc de test sur les sites des constructeurs, on fait une installation propre et roulez jeunesse ! (à l’attention des plus jeunes : oui c’est une expression de vieux et alors ?!)

 

prot tridentz4 sandisk ssd extreme pro prot essence stx corsair h110i corsair hx850i

Configuration Logicielle :

Windows 10 Professionel x64 à jour

Intel Chipset Device Software 10.1.1.12

Intel Rapid Storage Technology 14.6.0.1029

Intel LAN 20.2

Intel Management Engine Interface 11.0.0.1183

Realtek HD Audio v7634

NVIDIA GeForce 364.72
Cinbench R15 / PCMark8 v2.7.613 / SuperPi 1.5 / WPrime 2.10 / Intel XTU 6.0.2.8 / RMAA Pro V6.4.1

 

Configuration matérielle :

ASRock Fatal1ty Z170 gaming-ITX/ac (BIOS 2.0)

SanDisk Extreme Pro 256 Go

Corsair H110i GTX

Intel Core i7-6600K

G.Skill TridentX 2x8Go DDR-3600 CL17-18-18-38 (F4-3600C17D-16GTZ)

Corsair HX850i

ASUS GeForce GTX560 DirectCUII TOP

 

• L’overclocking auto, c’est bien ?

Pour les tests d’overclocking de la carte, on commence par essayer en mode automatique. Asrock nous donne la possibilité d’augmenter la fréquence du CPU par palier de 200 MHz jusqu’à 4,8 GHz via le soft F-Stream ou directement dans le BIOS. Nous avons essayé les deux solutions et elles fonctionnent parfaitement. A noter quand même qu’en passant par F-Stream, un reboot est nécessaire à chaque changement de profil. On contrôle ensuite les tensions appliquées et on valide la stabilité du système avec une heure d’OCCT.

 

Une heure d'OCCT @ 4.8 GHzUne heure d’OCCT @ 4.8 GHz !

 

On essaye tous les profils jusqu’au dernier à 4,8 GHz. Ils passent tous le stress test sans encombre, le système est parfaitement stable et les tensions sont relativement raisonnables (1,24V @ 4,2GHz, 1,29V @ 4,4 GHz, 1,33V @ 4,6 GHz, 1,37V @ 4,8 GHz) . Comme on est un peu curieux, on a quand même essayé de voir si l’on pouvait mettre moins de tension pour la même fréquence et, à 4,8 GHz par exemple, nous n’avons pu descendre que de 26 mV soit 1,350 V au lieu de 1,376 V en charge. Ceci confirme le bon comportement de l’OC en mode automatique, un bon point. 

 

• Et en manuel, c’est mieux ?

On continue avec l’overclocking mais cette fois en manuel. On commence par faire un max validation CPU-Z histoire de voir jusqu’où le duo mobale/CPU peut nous emmener. Ceci nous permet aussi de commencer à évaluer le comportement du BIOS et de F-Stream.

 

Validation CPU-Z @ 5020.75 MHz

5020,75 MHz, pas mal !

 

Voilà, avec un coefficient multiplicateur de 50 et un léger OC du bus on parvient à faire une validation à 5020,75 MHz, non sans mal il faut bien l’avouer. Entre les bugs F-Stream évoqués plus tôt dans ce test, des plantages sporadiques du BIOS et des clear c-mos systématiques dès que quelque chose ne lui plaît pas, l’OC en manuel de cette carte n’a pas été une sinécure.

 

Ensuite, on cherche l’OC maximum stable que l’on peut obtenir en manuel, pas seulement du CPU, mais aussi de la mémoire histoire d’avoir les performances maximum. Toujours joyeusement aidé par les bugs et les crashs, on débute avec le CPU. On part des 4,8 GHz obtenus en auto et on essaye de faire grimper gentiment la fréquence. Inutile de s’étendre ici, puisque visiblement la limite du CPU est déjà atteinte, malgré des augmentations de tension et autres tweaks, il nous a été impossible d’obtenir quelque chose de stable au-dessus de 4,8 GHz. Du côté de la mémoire, il a fallu jouer avec les VCCIO et VCCSA ainsi que sur le Vcore pour pouvoir la faire fonctionner sans erreur aux valeurs du profil XMP (3600 MHz CL17-18-18-36 1,35V). Impossible ensuite d’aller plus haut, on se retrouve ici très probablement face aux limites du contrôleur mémoire de notre CPU et pas de la carte.