asus maximus VIII impact review

Test • ASUS Maximus VIII Impact


• Performances : Et alors, ça poutre ?

Toujours présenté sous forme d’un indice, l’ASUS obtient 85 en stock et 101 une fois overclockée. Le résultat est 1 point supérieur à l’ASRock à stock. Les résultats obtenus sur l’ASUS pour les benchs purement CPU (SuperPi, WPrime) sont meilleurs et ce, même avec 50 MHz de moins pour la fréquence du CPU. Des sub-timings plus serrés une fréquence mémoire plus élevée sont les raisons de ces bonnes performances. Les autres tests sont très légèrements en faveur de la Z170 gaming-ITX/ac, celle-ci obtenant de meilleurs résultats notamment dans les tests liés au disque dur.

 

indice de performance maximus VIII impact

 

qui donc ? indice obtenu
AsRock Fatal1ty Z170 gaming-ITX/ac 84 – 101
Asus Maximlus VIII Impact 85 – 101

 

 

• Test de la solution Audio

Matériel pour gamer oblige, la solution audio de l’ASUS a été soignée. On retrouve un chipset Realtek ALC1150, présent sur de nombreux modèles haut de gamme, accompagné par des composants de qualités comme des condensateurs Nichicon ou des convertisseurs numériques/analogiques ESS ES9023P, le tout sur une carte fille placée sur un port dédié. Là, vous vous dites : Ca sent le marketing à plein nez ! Eh bien oui et non. Rappelons que les DAC (en anglais) ou CNA (Convertisseur Numérique/Analogique) sont le coeur même d’une solution audio. Ils permettent de convertir les signaux numériques (en bit) en signaux analogiques (en tension), ces derniers étant indispensables pour faire vibrer les membranes de vos enceintes. En plus de proposer des technologies propriètaires devant permettre d’obtenir une gamme dynamique de 112dB, le DAC EES ES9023P a la particularité d’avoir des signaux de sortie référencés à la masse. Ceci a pour avantage de ne pas avoir besoin de mettre des condensateurs, nécessaires habituellement en sortie, qui pourraient avoir un impact négatif sur la qualité du son. Toujours confrontée à l’ASUS XONAR Essence STX servant de référence, peut-elle tenir la comparaison ou au moins s’en rapprocher ?

 

Réponse en fréquenceNiveau de bruitGamme dynamique

Réponse en Fréquence – Niveau de Bruit – Gamme dynamique

 

Pour la réponse en fréquence qui mesure les réactions de la carte entre 20Hz et 20KHz, on retrouve les mêmes petits défauts que sur les cartes équipées du même chipset. A savoir, un léger décalage de 0,3 dB entre les deux voies et une variation de 0,2 dB présente dans les graves. Même si dans l’idéal les courbes devraient être parfaitement droites et superposées, les petits écarts mesurés sont inaudibles.

 

Le niveau de bruit est excellent, avec une valeur relevée de -105,1 dB aucun parasite ne viendra troubler vos oreilles. Même constat pour la gamme dynamique, avec 105 dB de différence entre les sons faibles et forts, l’image sonore sera riche et bien détaillée.

 

THD (Total Harmonique Distortion)Distorsion d'intermodulation

THD – Distorsion d’intermodulation

 

La mesure du THD (Total Harmonique Distortion) est d’un bon niveau sans atteindre évidemment celui de la XONAR. Le signal est correctement traité puisque nous mesurons une distorsion de 0,0064%. La restitution de la source sonore sera donc fidèle.

Pour la qualité des amplificateurs opérationnels de sortie mesurée par la distorsion d’intermodulation, même si on peut voir apparaître sur la courbe quelques harmoniques, ceux-ci sont en dessous des -90 dB donc parfaitement inaudibles. Ceci prouve la qualité des composants utilisés cette solution audio.

 

Tests ASUS Maximus VIII Impact ASUS XONAR Essence STX
Frequency response (from 20 Hz to 20 KHz), dB : +0.02, -0.17 -0.14, -0.29
Noise level dB(A) : -105.1 -112.6
Dynamique range, dB(A) : 105.0 112.8
THD, % : 0.0064 0.0005
IMD + noise, % : 0.0068 0.0008
Stereo crosstalk, dB : -102.2 -100.1

 

On monte d’un cran avec cette Maximus VIII Impact pour commencer à s’approcher des performances d’une carte son dédié. Les résultats du test RMAA sont très bons notamment sur la gamme dynamique et sur le niveau de bruit. A l’utilisation, même si c’est parfaitement subjectif, le son produit par la SupremeFX Impact III est bon, il est riche, détaillé, les basses sont profondes… On découvre des sons que l’on n’entendait pas avec d’autres solutions testées, un vrai bonheur pour les oreilles.

 

• Verdict

 

ASUS Maximus VIII Impact

Fracture de la rétine

Le design de cette Maximus VIII Impact est des plus réussis, il est classe tout en ayant la touche gaming de rigueur. L’étage d’alimentation et la solution audio montés à la verticale participent grandement à lui donner du style en plus de libérer de l’espace sur un PCB bien pensé.

 

L’équipement est très complet, chipset ALC1150 et des composants de qualités pour l’audio, port U.2, USB 3.1 Type-A et Type-C, boutons power/reset/ccmos sur le panneau arrière… Le bundle est lui aussi conséquent avec la présence notamment d’une carte d’extension pour ajouter des connecteurs FAN. On aurait quand même préféré avoir un port M.2 32 Gb/s plutôt qu’un U.2 difficilement exploitable, d’avantage de ports USB sur le backpannel ainsi qu’un connecteur interne USB 2.0 et plus de port USB sur le panneau arrière. Mais nous comprenons bien que sur un format aussi petit, il soit nécessaire de faire des choix. Les ingénieurs ASUS ont-ils fait les bons ? Tout dépendra des besoins de chacun.

 

Côté soft ?

Le BIOS ne souffre d’aucun reproche, c’est fluide, particulièrement intuitif, les options sont nombreuses pour les utilisateurs avancés, pour les autres même en laissant tous les paramètres en auto la carte fait parfaitement le boulot. L’AI Suite 3, la suite logiciel fournie, est d’un excellent niveau. Tous les utilitaires font ce qu’ils ont à faire et ils le font bien dans une interface très facile à appréhender. Mention spéciale pour le Dual Intelligent Processors 5 et TPU qui sont remarquables pour leur accessibilité et leur efficacité.

 

asus maximus viii impact graph radar

Est-ce que ça poutre ?

Les performances globales sont excellentes malgré quelques résultats en retrait. Si les tests utilisant principalement les ressources CPU/mémoire sont remarquables, ceux qui utilisent les périphériques de stockage le sont moins. Pour l’OC même constat, quand l’OC stable du CPU est légèrement en deçà, celui de la mémoire est particulièrement bon. Mais ce qui lui permet de vraiment faire une différence c’est la facilité déconcertante avec laquelle on la manipule et l’on en tire le meilleur. La solution audio est une réussite, sans arriver au niveau de la XONAR dans les tests synthétiques (mais on s’en rapproche quand même), à l’usage la qualité du son est particulièrement bonne, aussi bien dans le multimédia que dans les jeux.

 

Combien ça coûte ?

L’ASUS Maximus VIII Impact se négocie autour des 230€, ça n’est clairement pas donné, mais on est ici dans un segment haut de gamme gamer et ça se paye généralement au prix fort. Du côté de la concurrence on trouvera évidemment l’ASRock Fatal1ty Z170 Gaming-ITX/ac disponible pour 30€ de moins, l’EVGA Z170 Stinger qui se monnaye pour sa part 250€ mais aussi la GIGABYTE Z170N-Gaming 5 qui pour 180€ a de sérieux arguments.

 

comptoir 4starsAu final, nous attribuons à cette Maximus VIII Impact la note de 4 étoiles sur 5, car malgré quelques petits défauts (pas de port M.2, pas assez d’USB, pas de connecteur USB 2.0), un overclocking stable du CPU légèrement en retrait et un prix élevé, tout le reste nous a particulièrement séduit. En commençant avec son design et son layout bien pensé vraiment important sur ce format. S’en suit une partie soft (BIOS et suite logiciel) sans reproche, une solution audio de grande qualité, un excellent OC de la mémoire et des performances de premier ordre dans les benchs CPU/mémoire et ce, toujours avec une facilité déconcertante, une stabilité à toute épreuve et sans jamais avoir besoin de s’arracher un cheveux. Nous voilà donc face à un produit que nous ne pouvons que vous conseiller, pour peu que vous en ayez les moyens…

 


adobe gskill_40.png sandisk 40 corsair 40 intel_40.png asus 40

Nous remercions naturellement nos partenaires pour la mise à disposition du matériel de test.